Share
La vérité cachée sur la "Réduction de votre Cholestérol"
 
Vous seriez certainement surpris(e) de connaître les causes REELLES des maladies cardiovasculaires – et ce n’est PAS les graisses saturées ou le cholestérol.
 
Par Mike Geary – Entraîneur personnel diplômé, spécialiste en nutrition diplômé
Auteur du best-seller : Tout sur les Abdominaux
Co-Auteur : La Cuisine Brûleuse de Graisses Le Top 101 des aliments qui COMBATTENT le vieillissement
 

Nous savons tous que les maladies cardiovasculaires sont l’une des causes de mortalité les plus répandues à travers le monde, et particulièrement dans des pays tels que les Etats-Unis et l’Australie.

Cependant, saviez-vous que des études faites à travers le monde montrent clairement qu’un taux plus élevé de cholestérol augmente la longévité au lieu de la réduire ? 

Oui, vous avez bien lu ! Les gens avec un taux élevé de cholestérol vivent statistiquement plus longtemps et en meilleure santé que des gens qui ont un taux bas de cholestérol d’après quelques études.

Alors pourquoi dans le monde toutes les industries pharmaceutiques et médicales poussent tout le monde sur cette planète à "réduire leur taux de cholestérol" ? Et bien, la première des choses, et la réponse la plus simple, est que des études faites il y a des décennies ont été acceptées sur les faits et n’ont jamais vraiment été complètement vérifiées pour leur validité. Une autre réponse est qu’ils recommandent à plus de la moitié de la planète de prendre des médicaments pour faire baisser le cholestérol, indépendamment du fait qu’il y ait un risque réel de maladie cardiovasculaire, et en faisant des bénéfices de plusieurs billions pour les industries pharmaceutiques !

Comme un exemple tout à fait absurde de la façon dont les médecins ont été indûment influencés par les compagnies pharmaceutiques… il y a quelques années, j’étais un homme de 28 ans en parfaite santé, en super forme, m’entraînant chaque jour, mangeant équilibré avec pleins d’antioxydants et de nutriments de qualité, ne fumant pas, et avec aucun risque potentiel pour des maladies cardiovasculaires, et juste parce que mon cholestérol avait été contrôlé avec un taux au dessus de 200 pendant toute ma vie, mon docteur m’a recommandé d’utiliser des médicaments pour faire baisser mon taux de cholestérol. 

Voyez comment ce scénario est bizarre ! Les compagnies pharmaceutiques ont conditionné les médecins pour qu’ils prescrivent inutilement des médicaments à des jeunes en bonne santé avec un cholestérol parfaitement normal, et cela juste parce que 200 est un taux arbitraire.  Heureusement, j’ai refusé d’être une victime de plus de ces médicaments potentiellement dangereux, et j’ai décidé de commencer à faire moi-même des recherches sur le cholestérol total et les maladies cardiovasculaires. En considérant que mon père, qui est âgé de 60 ans, avec un taux de cholestérol près de 200 pendant toute sa vie (comme moi), mais cependant en parfaite santé pour ses 60 printemps. 

Un Taux Elevé de Cholestérol n’est PAS mauvais !

Plus le temps passe et plus les scientifiques continuent d’en apprendre davantage sur les maladies cardiovasculaires, il est devenu évident qu’au cours des dernières annéesl’inflammation dans le corps (et NON le taux de cholestérol) est ce qui cause l’accumulation de plaques dans les artères et les maladies cardiaques éventuelles. L’inflammation peut être causée par de nombreux facteurs personnels tels que le stress, le tabagisme, les virus, la consommation de graisses raffinées et/ou hydrogénées (graisses transformées par l’homme), un déséquilibre des acides gras polyinsaturés oméga 6/oméga 3 dans l’alimentation, des excès de sucres raffinés dans un régime alimentaire, etc…

Voici une rapide et non réjouissante manière dont cela fonctionne. Le cholestérol est une substance de guérison dans le corps (parmi beaucoup d’autres fonctions importantes), et répond à l’inflammation artérielle en se déposant avec d’autres substances combinées, cela forme une "plaque" comme agent cicatrisant sur la paroi des artères.

Les niveaux d’inflammation dans l’organisme peuvent être mesurés avec ce que l’on appelle un test de CRP (protéine C – réactive). La précision de ce test et encore à améliorer, car il  peut varier selon le moment de la journée et d’autres facteurs, mais c’est une bien meilleure indication qu’un test de cholestérol (pratiquement inutile) pour le risque de maladies cardiovasculaires.

Un autre test plus important que le taux de cholestérol pour déterminer les risques de maladies cardiovasculaires est un test du taux d’homocystéine sérique. La prochaine fois que votre médecin veut vous faire une analyse de sang pour votre cholestérol, demandez le CRP et l’homocystéine à la place. Votre médecin doit être bien conscient de la validité de ces tests s’ils sont à jour.

Fondamentalement, si vous avez une inflammation interne importante, la plaque sera déposée en tant qu’agent de guérison indépendant du fait que vous ayez du cholestérol ou pas. D’autre part, si vous n’avez pas d’inflammation, un taux élevé de cholestérol n’entravera pas la circulation sanguine et ne se déposera pas sur vos artères. Par conséquent, il est plus important de maîtriser l’inflammation que d’essayer de "réduire artificiellement votre cholestérol" avec des médicaments.

Vouloir abaisser votre taux de cholestérol ne s’attaque pas à la racine du problème (dont la cause réelle est l’inflammation). Abaisser votre taux de cholestérol ne fait rien d’autre sauf peut-être rendre des industries pharmaceutiques encore plus riches, et peut-être aussi vous provoquer des effets secondaires indésirables.

Les bonnes nouvelles sont que la prévention des maladies cardiovasculaires est liée à votre qualité de vie, et non pas vous jeter sur une pilule tous les jours. Contrôler votre inflammation pour prévenir des maladies cardiovasculaires est aussi facile que de réduire le stress dans votre vie (essayez des exercices de respirations profondes, le qigong, le yoga, etc…), le maintient d’un poids de corps sain, manger des antioxydants en quantité, des aliments hautement nutritifs et non transformés (comme je recommande dans le programme de Tout sur les Abdominaux), en évitant de fumer et de produire une production élevée de radicaux libres dans votre corps.

J’espère que cet article vous a donné quelques informations utiles sur les causes réelles des maladies cardiovasculaires contre la propagande qui vous a été imposée pendant des années sur des études médicales vieilles de 40 à 50 ans, et rendant les compagnies pharmaceutiques plus riches que jamais.

 

signature

Mike Geary
Spécialiste diplômé en Nutrition
Entraîneur personne Diplômé

 


 

Sur un sujet annexe, saviez-vous qu'il y a aussi toute une controverse ces jours-ci dans l'industrie de la santé sur le fait que les graisses saturées ne sont pas nécessairement mauvaises pour vous, et cela peut réellement être carrément bon dans certains cas ? J'ai posté cet article il y a quelques mois, mais j'ai décidé de le mentionner à nouveau - La vérité sur les graisses saturées

Retournez à la page de : Comment vous débarrasser de vos graisses abdominales

 

 

    

 

N'hésitez pas à partager cet article avec vos amis et votre famille ci-dessous :

Share