La VÉRITÉ sur le Gluten


Il y a beaucoup de confusion en ce moment quant à savoir si le gluten est un réel danger pour votre santé ou non.
 
Même de nombreux reporters sur les chaines de télévision montrent souvent deux versions totalement opposées, en soulignant certains experts qui disent que le gluten affecte seulement négativement un petit pourcentage de la population qui est officiellement «sensible au gluten » ou les personnes qui ont la maladie cœliaque, tout en soulignant que d'autres experts disent que le gluten affecte une partie très importante de la population avec diverses inflammations et des problèmes de santé connexes auto-immuns dont la plupart des gens ne se rendent pas compte.
 
Je vais donc ajouter quelques précisions que j'ai trouvé sur le sujet et expliquer exactement comment le gluten pourrait VOUS affecter. Saviez-vous que le gluten pourrait être la cause de « petits trous » qui se forment dans vos intestins (alias l’intestin perméable) suite à une inflammation chronique que le gluten peut provoquer. Il peut également causer des carences en nutriments, causant des dommages à des cellules spécialisées dans vos intestins qui contrôlent l'absorption des nutriments.
 
Continuer à lire…
 

La VÉRITÉ sur le Gluten

Par Kelsey Kale -- Nutritioniste & spécialiste en aliments bios

Une des objections les plus courantes que je reçois de gens quand je leur parle des avantages d’éviter le gluten ou les graines est « Eh bien, oui, je pourrais m’en passer, mais je n’ai pas de problèmes avec le gluten. »
 
Bien que cela puisse être vrai pour un petit pourcentage de la population, de nombreuses études montrent que même ceux d'entre nous qui pensent « ne pas avoir de problème avec le gluten » éprouvent en fait des effets secondaires en en mangeant - mais nous ne le savons tout simplement pas.
 
Ce n’est pas que ces symptômes sont nécessairement cachés (bien que parfois les patients atteints de la maladie cœliaque ne présentent aucun symptôme visible juste après avoir mangé du gluten) mais le plus souvent, nous blâmons autre chose pour nos symptômes, et nous oublions de considérer le gluten comme la source du problème.
 

Le moyen secret par lequel le Gluten vous fait du mal

Considérons les faits :
 
>> Les réponses à l'ingestion de blé peuvent être divisées en trois types... Commençons par quelques notions de base. Il y a une différence entre être « allergique » au gluten, en ayant la maladie cœliaque, et juste être sensible au gluten.
 
Des réponses allergiques telles que des éruptions cutanées et des problèmes respiratoires semblent être liées à une variété de protéines de blé. Des études réalisées avec des protéines de blé purifiées qui suivaient des anticorps auto-immuns spécifiques dans le sang des patients a montré que 60% avaient des réponses d'anticorps à la-gliadine et à la ß-gliadine, 55% pour la γ -gliadine, 48% de ω-gliadines.
 
D'autre part, certaines réactions au blé, comme l’AAIE ou « anaphylaxie alimentaire induite par l'effort » (un fourchelangue, je sais !) sont des syndromes qui sont connus pour être causés par un type spécifique de protéine de graines, ω5-gliadine.
 
Il est important de noter que ceux qui ont une sensibilité au gluten ne ressentent pas la réaction de la même manière que ceux qui ont la maladie cœliaque (même si elle peut être identique). La sensibilité au gluten n’a pas la même réponse auto-immune que celle de la maladie cœliaque. Les personnes atteintes de sensibilité au gluten ont plus la réaction de « mettre en place une barrière pour lutter contre cet irritant occasionnel », tandis que ceux atteints de la maladie cœliaque commencent à construire une armée interne et développer des anticorps spécifiques au gluten de sorte qu'ils sont constamment préparés.
 

>> La maladie cœliaque est 4 fois plus fréquente aujourd'hui qu'il y a 50 ans.

Les médecins et les scientifiques constatent que la popularité des régimes sans gluten n’est pas juste une mode. Le nombre réel de personnes avec une vraie réponse auto-immune au gluten est à la hausse. Une réponse auto-immune est plus grave qu'une intolérance parce que cette réponse entraîne votre corps à attaquer ses propres cellules. Une intolérance ou une sensibilité au gluten est moins sévère et est plus comme votre réaction à un rhume ou un parasite qui attaque l’«envahisseur», mais pas votre corps.
 
Cette augmentation de la maladie cœliaque est probablement due à une combinaison de l'expérimentation et de l'hybridation de la plante de blé dans une tentative constante pour augmenter le taux de croissance et la quantité de grains de chaque plante qui pousse. Il y a aussi le fait que les produits à base de blé et de la farine constituent maintenant une large majorité de l'alimentation de l’individu moyen (même dans des pays comme la Chine où le riz a été un aliment de base, les produits à base de blé commencent à prendre le relais et les cas de maladies liées au gluten commençant à augmenter).
 
En outre, parce qu'il n'y a pas de mesures de contrôle en place pour déterminer si ces nouvellement développées « Franken graines » sont sans danger pour la consommation humaine (ou si les plantes nouvellement créées présentent des effets secondaires lorsqu'elles sont consommées par les humains), nous sommes servis avec quelque chose appelé « blé » qui est en fait assez loin de la plante d'origine que nos grands-parents connaissaient et aimaient.
 

>> Jusqu’à 29% d'entre nous peuvent avoir une allergie au gluten ou une intolérance et ne le savent pas.
 
Dans une étude publiée en 2007, les chercheurs ont fait des biopsies de l'intestin de patients cœliaques, ainsi que des patients ne présentant aucun symptôme lié au gluten. Cinq des six des patients « sans symptômes » avaient des protéines auto-immunes inflammatoires dans le sang quand ils ont été exposés à la gliadine (un composant du gluten).
 
Des études similaires effectuées sur les populations au Royaume-Uni et en Allemagne ont montré que lorsqu'ils sont testés, 3 fois plus de personnes sont sensibles au gluten que celles qui pensaient l’être initialement.
 
Ces « protéines auto-immunes du sang » sont des marqueurs qui indiquent au corps de créer une réponse inflammatoire systémique (en particulier dans nos intestins). Cela se produit pour deux raisons : l'une, aide notre corps à se débarrasser du gluten incriminé le plus rapidement possible, la deuxième, nous envoie un message douloureux pour nous dire de ne pas manger à nouveau cette nourriture.
 
Cette inflammation du corps entier crée un stress dans notre tube digestif et peut conduire à des petits trous dans nos intestins (connu sous le nom de « syndrome de l’intestin perméable ») qui permettent aux petites particules de nourriture non digérées de passer dans notre sang. Ceci provoque encore plus d'inflammation dans l'organisme. Cette inflammation tue aussi les cellules spécialisées dans vos intestins qui sont conçues pour absorber les éléments nutritifs, ce qui peut conduire à la malnutrition et la « famine d’éléments nutritifs », même si vous êtes en surpoids.
 
Il a même été pensé par certains chercheurs que pour chaque personne ayant la maladie cœliaque (environ 1,8 millions d'Américains) il pourrait y avoir au moins six ou sept personnes avec « une sensibilité au gluten non-cœliaque ». Cela signifie que la sensibilité au gluten peut affecter plus de 10 à 12% de la population en général (ce qui représente 10,8 à 12,6 millions de personnes).
 

Manger sans gluten peut entraîner d'autres allergies

>> La sensibilité au gluten peut aussi causer l'intolérance laitière. En effet, l'enzyme dont nous avons besoin pour digérer le lactose, le sucre du lait, une enzyme appelée « lactase » est créé par les cellules dans notre intestin grêle et ces cellules peuvent être tuées par l'inflammation causée par l'ingestion de trop gluten.
 
>> Enfin, la maladie cœliaque est déterminée par le nombre de marqueurs d'anticorps présents dans les selles ou le sang. L'indice de référence pour commencer à diagnostiquer la maladie cœliaque à l'aide d'un test sanguin est un nombre d'anticorps de 30+. Si vous rencontrez ce nombre ou plus, vous êtes susceptibles d'être diagnostiqué avec la maladie cœliaque. Si vous avez même 1 point en dessous de ce chiffre, techniquement vous n'avez pas la maladie cœliaque, mais vous continuerez certainement à sentir tous les effets douloureux du gluten.
 
REMARQUE : avoir un nombre élevé de protéines inflammatoire dans le sang ne signifie pas toujours que vous avez la maladie cœliaque, il est donc préférable de consulter votre médecin et de pratiquer un panel de tests avant de vous diagnostiquer.
 

Les effets s’ajoutent...

Votre réaction au gluten peut ne pas être assez forte pour vous inquiéter. Un peu de ballonnements ici, de légères enflures des articulations par là, pas grand-chose, juste un peu gênant, pas vrai ? Faux.
 
Sur une période de temps (disons quelques années) de faibles niveaux d'inflammation dans le corps commencent à s’ajouter. Même si vous ne rencontrez pas les effets négatifs immédiats de manger du gluten (ou vos réactions sont « tolérables »), vous pourriez endommager votre corps sur le long terme.
 
Par exemple, rappelez-vous que cette inflammation peut être en train de tuer les cellules dans l'intestin grêle qui sont conçues pour absorber les éléments nutritifs, qui peuvent à la fois vous faire grossir et vous affamer. Et l'inflammation chronique dans tout le corps a des effets corporels - l'inflammation chronique a même été liée à des maladies terminales comme le cancer et des maladies cardiaques. Chaque bouchée compte.
 
********
 
Note de Mike « Méfiez-vous des nombreux nouveaux aliments emballés et transformés « sans gluten » qui sont sur le marché ces temps-ci. La plupart du temps, ces aliments transformés sans gluten contiennent simplement des farines hautement raffinées telles que la farine de riz, la farine de tapioca et d'amidon de maïs qui ont des effets graves sur votre glycémie et l'insuline. De nombreux aliments transformés « sans gluten » contiennent également encore des niveaux de sucre très élevés. La malbouffe est toujours indésirable, même si elle est « sans gluten ».


Pouvez-vous GUÉRIR les intestins endommagés par le gluten?

Quelques précisions sur le sujet...

1. Il existe un ingrédient unique appelé l'Actazin, c'est un puissant probiotique qui est très prometteur pour aider à GUÉRIR et régénérer les cellules de la muqueuse intestinale endommagées par le gluten. 

2. Il est également bien connu que le kéfir (le kéfir est généralement plus puissant que le yaourt en termes de quantité de probiotiques et de variétés souches) peut avoir un puissant effet cicatrisant sur le système digestif lorsqu'il est utilisé régulièrement, grace à des probiotiques uniques. Le kéfir est également généralement exempt de lactose à 99% puisque les microbes consomment la plus grande partie du lactose dans le processus de fermentation, ce qui fait du kéfir l'un des produits laitiers les plus faciles à digérer.

3. Si vous êtes comme moi et que vous restez sans gluten la plupart des jours de la semaine, mais que vous mangez des aliments à base de blé lorsque vous voyagez ou au restaurant, il y a un nouvel ingrédient très intéressant appelé GlutenGone que j'utilise 1 ou 2 jours par semaine lorsque je mange des aliments riches en gluten. Je vois cela comme une sorte de «protection» contre les dommages causés par le gluten pour les jours occasionnels où je mange des céréales.


Enfin, sur ce même sujet, si vous n'êtes pas encore convaincu de certains des inconvénients potentiels pour la santé de manger du blé et du gluten, assurez-vous d'avoir également lu cet article :

11 façons dont le "blé complet" endommage votre corps






 
Articles également populaires :
 
 
Le Vin Rouge et vos intestins... 
(intéressants résultats d'études)

 
 
Quels sont les aliments les plus NUISIBLES pour votre cerveau ? 
(attention à ça)

 

 3 Aliments soi-disant "Sains" que vous devriez ARRÊTER de manger 
(ces aliments vous tuent et font partie de 67% de l'alimentation des gens)


 

© 2004-2018 ToutsurlesAbdos.Com - Exercices pour de superbes abdos, Entraînement pour un ventre plat, Comment perdre son ventre.

Nous prenons votre vie privée très au sérieux. Notre politique de confidentialité est ici.