Share

Le lait de soja, la protéine de soja, le Tofu et autres aliments à base de soja sont-ils bons pour vous ? Ou bien vous rendent-ils plus gras et en moins bonne santé ?

 

Jetons un coup d’œil sur quelques-uns des dangers possibles et des effets négatifs sur la santé de manger trop de soja – Le soja peut même augmenter vos graisses abdominales !

Sunscreen

Je voulais inclure cet article parce que chaque jour je vois énormément de gens ne pas réaliser que le soja n'est PAS UN ALIMENT SANTÉ ! La plupart ont été trompés et induits en erreur par des millions d’Euros en publicité sur le lait de soja, la protéine de soja, l’huile de soja et les aliments de soja traités indiquant que ce sont des produits "sains"… la vérité est que le soja contient de nombreux anti-nutriments et des facteurs négatifs sur le corps dont nous devrions nous préoccuper.

En fait, il existe des preuves que le soja pourrait même AUGMENTE VOS GRAISSES ABDOMINALES si vous en mangez trop ou trop souvent.

Lisez et découvrez plus bas quelques faits troublants sur le soja.

Mike Geary, Entraîneur Personnel Diplômé, Spécialiste Diplômé en Nutrition
Auteur – Tout sur les Abdominaux

Le Coté Obscur du Soja

Par Catherine Ebelling – RN, BSN
Co-auteur – La Cuisine Brûleuse de Graisses Le Top 101 des aliments qui COMBATTENT le vieillissement

Il y a seulement quelques décennies, les aliments de soja non fermentés étaient considérés comme impropres à la consommation – même en Asie. De nos jours, les gens du monde entier sont trompés en pensant que le soja non fermenté, comme le lait de soya et la protéine de soja sont en quelque sorte des "aliments santé". Si seulement ils savaient la vérité !

Le soja n’a pas servi de nourriture jusqu'à la découverte des techniques de fermentation au cours de la dynastie Chou. Le tempeh, le natto, le miso et la sauce de soja ont fait leur apparition comme premiers produits de soja fermenté.

À une date ultérieure, peut-être dans le 2ème siècle avant JC, les scientifiques chinois ont découvert qu'une purée de fèves de soja cuites pourrait être précipitée avec du sulfate de calcium ou de magnésium (plâtre de Paris ou de sels d'Epsom) pour faire une onctueuse pate caillée pâle – le tofu. L'utilisation de produits de soya fermenté et précipité s'est rapidement étendue à d'autres parties de l'Orient, notamment le Japon et l'Indonésie.

Les composés de croissance et dépresseurs sont désactivés pendant le processus de fermentation.  Une fois que les Chinois ont découvert comment fermenter le soja, ils ont commencé à incorporer des aliments de soja dans leur régime alimentaire.

Les chinois ne mangeant JAMAIS de grandes quantités d’aliments de soja non fermenté ou du lait de soja

Les Chinois ne mangeaient pas de soja non fermenté comme ils le faisaient avec d'autres légumineuses comme les lentilles, car le soja contient de grandes quantités de toxines naturelles ou "facteurs antinutritionnels". Le premier d'entre eux est un puissant inhibiteur d'enzyme qui bloque l'action de la trypsine et d'autres enzymes vitales pour la digestion des protéines.

Ces inhibiteurs sont nombreux et ne sont pas complètement désactivés lors d’une cuisson ordinaire. Ils peuvent produire de graves troubles gastriques, réduire la digestion des protéines et entrainer des carences chroniques de l'absorption des acides aminés. Des tests sur des animaux ont démontré que les régimes riches en inhibiteurs de la trypsine causent l'élargissement et des conditions pathologiques du pancréas, y compris le cancer.

Le soja contient aussi de l'hémagglutinine, une substance favorisant la coagulation en provoquant l'agglutination des globules rouges. Les inhibiteurs de la trypsine et de l'hémagglutinine sont des inhibiteurs de croissance. Des rats sevrés nourris de soja contenant ces facteurs antinutritionnels ne se développent pas normalement.

Le soja contient également des goitrogènes – des substances qui diminuent les fonctions thyroïdiennes.

Bien que le soja soit connu pour supprimer la fonction thyroïdienne depuis plus de 60 ans, et que les scientifiques ont identifié le composant goitrigène de soja comme les soi-disant "isoflavones bénéfiques", les industries insistent sur le fait que le soja n’abaisse la fonction thyroïdienne qu'en l'absence d'iode.

L'Université d'Alabama de Birmingham rapporte un cas dans lequel la consommation d’un supplément de protéine de soja a diminué l'absorption de la thyroxine. Le patient avait subi une chirurgie de la thyroïde et prenait des hormones thyroïdiennes. Des doses plus élevées par voie orale d'hormone thyroïdienne étaient nécessaires suite à la consommation de soja – elle utilisait vraisemblablement du sel iodé afin d’avoir un apport en iode ce qui n'a pas empêché les effets goitrigènes du soja.

Un fort pourcentage de soja est génétiquement modifié et il a également l'un des pourcentages les plus élevés de contamination par les pesticides parmi nos aliments.

Le soja est riche en acide phytique, présent dans le son ou des coques de toutes les semences. L'acide phytique est une substance qui peut bloquer l'absorption des minéraux essentiels – calcium, magnésium, cuivre, fer et surtout zinc – dans le tractus intestinal.

Le soja a l'un des niveaux les plus élevés de phytates de toutes les céréales ou des légumineuses qui ont été étudié. Les phytates dans le soja sont très résistantes aux techniques de cuissons longues de réduction des phytates. Seule une longue période de fermentation réduira de façon significative la teneur en phytates des graines de soja.

Lorsque les produits du soja sont précipités comme avec le tofu et consommés avec de la viande, les effets de blocage des minéraux des phytates sont réduits. Les Japonais mangent traditionnellement une petite quantité de tofu ou de miso dans le cadre d'un bouillon de poisson riche en minéraux, suivie d'une portion de viande ou de poisson.

Les gens qui remplacent la viande par du tofu peuvent avoir de graves carences en minéraux.

Les végétariens qui consomment du tofu comme substitut à la viande et aux produits laitiers encourent de graves risques de carences en minéraux. Les déficiences en calcium, magnésium et la carence en fer sont bien connues, celles du zinc sont moins connues mais toutes aussi mauvaises. Un moyen extrêmement plus sain est de manger des viandes d’animaux nourris en plein air, du fromage et du beurre, tous riches en éléments nutritifs et riches en protéines.

Le zinc est appelé le minéral de l'intelligence car il est nécessaire au développement optimal et au fonctionnement du cerveau et du système nerveux. Il joue un rôle dans la synthèse des protéines et la formation du collagène, il est impliqué dans le mécanisme de contrôle de la glycémie et protège ainsi contre le diabète, il est nécessaire pour une bonne santé du système de reproduction. La viande de bœuf de pâturages est très élevée en nutriments nécessaires, contrairement au soja.

Les industriels du soja ont travaillé dur pour maintenir les anti-nutriments éloignés de certains produits finis de soja, notamment la protéine de soja isolate (SPI) qui est l'ingrédient clé dans la plupart des aliments de soja imitant la viande et les produits laitiers, y compris les formules pour bébés et certaines marques de lait de soja.

La Protéine de Soja Isolate est un Aliment de Production Industrielle – loin d'être naturelle ou bonne pour la santé !

SPI n'est pas quelque chose que vous pouvez faire dans votre propre cuisine. La production a lieu dans des usines industrielles où une pâte de graines de soja est d'abord mélangée avec une solution alcaline pour enlever les fibres, puis précipitée et séparée par un lavage acide et, enfin, neutralisée dans une solution alcaline.

Elle est lavée à l'acide dans des cuves en aluminium avec des niveaux élevés d'aluminium dans le produit final. Le caillé obtenu par pulvérisation est ensuite séché à haute température pour produire une poudre riche en protéines. Un dernier outrage au soja d'origine est le traitement haute température, l'extrusion à haute pression de la protéine de soja isolate pour produire des protéines végétales texturées (PVT). Les nitrites qui sont des agents cancérigènes puissants, sont formés pendant le séchage par atomisation, et de la lysinoalanine une toxine est formée au cours du traitement alcalin.

Suite à certaines expériences il a été constaté que l'utilisation de SPI augmente les besoins en vitamines E, K, B12 et D et créé des symptômes de carences en calcium, magnésium, manganèse, molybdène, cuivre, fer et zinc. L'acide phytique qui subsiste dans ces produits de soja inhibe fortement l'absorption du fer et du zinc; des animaux de laboratoires nourris de SPI développent des organes élargis, en particulier le pancréas et la glande thyroïde et une augmentation des dépôts d'acides gras dans le foie.

Pourtant, la protéine Isolate de soja et la protéine végétale texturée (PVT) sont largement utilisées dans les programmes de repas scolaires, des produits commerciaux de boulangerie, des boissons diététiques et des produits de fast food. Elles sont fortement encouragées dans les pays du tiers monde et forment la base de nombreux programmes d'aides humanitaires.

La Protéine de Soja Isolate était autrefois considérée comme un produit de déchets (avant qu’ils découvrent qu'ils pouvaient gagner de l'argent en proclament que c’est un aliment santé !)

Les progrès technologiques permettent de produire des protéines de soja isolées à partir de ce qui était autrefois considéré comme un produit de déchets – des chips de soja dégraissés riches en protéines – transformer quelque chose qui ressemble et sent très mauvais en produits pouvant être consommés par des êtres humains. Arômes, conservateurs, édulcorants, émulsifiants et nutriments synthétiques ont transformé la protéine de soja isolate du salut à la postérité.

"Le moyen le plus rapide pour gagner l'acceptabilité des produits dans les sociétés les moins influentes" a déclaré un porte-parole de l'industrie, "est d'avoir le produit consommé sur son propre mérite, dans une société plus influente." Ainsi, le soja est maintenant vendu aux consommateurs haut de gamme, non pas comme aliment bon marché de pauvreté, mais en tant que substance miracle qui permettra d'éviter les maladies cardiaques et le cancer, faire disparaitre les bouffées de chaleur, construire des os solides et nous garder éternellement jeune. Ou bien c’est ce qu’ils veulent vous faire croire !

La compétition – viande, lait, fromage, beurre et œufs – ont été dûment diabolisé par les organes gouvernementaux compétents. Le soja sert en tant que viande et lait pour une nouvelle génération de végétariens vertueux.

Vous avez été trompés en pensant que le lait de soja est bon pour la santé

Le lait de soja a affiché les gains les plus importants. Les progrès récents dans le traitement ont transformé les boissons asiatiques grises, maigres, amères en un produit acceptable pour les consommateurs occidentaux – comme le goût d’un milk-shake, mais sans la "culpabilité"… ils le prétendent.

Les isoflavones de soja sont-elles réellement toxiques ?

Le brusque changement de direction est sans doute dû au fait qu'un certain nombre de chercheurs, y compris des scientifiques employés par le gouvernement américain ont présenté des documents indiquant que les isoflavones sont toxiques.

La FDA a reçu début 1998 le rapport final du gouvernement britannique sur les phyto-oestrogènes, qui a échoué pour trouver de nombreuses preuves sur la prestation et la mise en garde contre les effets néfastes potentiels.

Même avec le changement pour de la protéine de soja isolate, les bureaucrates de la FDA engagés dans le processus d'approbation rigoureux ont été forcés de traiter avec agilité les préoccupations concernant les effets de blocage des minéraux, des inhibiteurs d'enzyme, la perturbation du système endocrinien, les troubles de la reproduction et l'augmentation des réactions allergiques à la consommation de produits de soja.

L'une des plus fortes lettres de protestation est venu du Dr Dan Sheehan et du Dr Daniel Doerge, des chercheurs du gouvernement au Centre national de la recherche toxicologique. Leurs moyens d'étiquettes d'avertissement ont été rejetés comme injustifiés.

Les recherches montrent que des liens entre le soja et des effets positifs sur le taux de cholestérol sont incroyablement immatures ont déclaré Ronald M. Krauss et Lawrence Berkeley, MD chef du Programme de recherche de médecine moléculaire National Laboratory. Il aurait pu ajouter que les études dans lesquelles le taux de cholestérol ont été réduits grâce à l'alimentation ou les médicaments ont toujours donné lieu à un plus grand nombre de décès dans les groupes traités que chez les groupes témoins – des décès par accidents vasculaires cérébraux, cancers, troubles intestinaux, accidents et suicides.

Les risques pour la santé du soja sont enfin connus des médias

Les médias ont non seulement remis en question les bienfaits du soja, mais commencé à signaler les risques. En Juillet, le ministère de la Santé Israélien a averti que les bébés ne devraient pas recevoir de lait de soja, que les enfants ne doivent pas manger de soja plus d'une fois par jour jusqu'à un maximum de trois fois par semaine et que les adultes doivent faire preuve de prudence en raison du risque accru de cancer du sein et des effets indésirables sur la fertilité.

Le ministère a fondé son avis sur les conclusions formulées par un comité de 13 membres de nutritionnistes, d’oncologues, de pédiatres et autres spécialistes qui ont passé plus d’une année à examiner les preuves. Ils ont conclu que les hormones végétales œstrogènes dans le soja peuvent provoquer des effets nocifs sur le corps de l'homme et a demandé instamment aux consommateurs de réduire leur consommation d'aliments de soja jusqu'à ce que la sécurité absolue ait été prouvée.

Le soja a le potentiel de perturber les systèmes digestifs, immunitaires et neuroendocriniens du corps humain et joue un rôle dans la hausse des tauxd'infertilité, d'hypothyroïdie et certains types de cancers dont les cancers de la thyroïde et du pancréas.

Le soja est également très allergène. La plupart des experts associent la protéine de soja parmi les huit aliments les plus allergènes, et certains taux sont dans le top six, voire quatre. Les réactions allergiques au soja sont de plus en plus communes, allant de légères à mettre la vie en danger, et quelques décès ont été rapportés.

Les gens commencent enfin à savoir que le soja n'est PAS un aliment miracle pour la santé et de plus en plus d'experts scientifiques émettent des avertissements à son sujet.

J'espère que cet article vous a convaincu d'envisager de réduire ou d'éliminer votre consommation d'aliments de soja, lait de soja ou de protéine de soja. Le soja fermenté, tel que le tempeh, le natto et le miso sont ok à l'occasion et avec modération.

Catherine Ebeling – RN, BSN
Co-auteur – La Cuisine Brûleuse de Graisses
Le Top 101 des aliments qui COMBATTENT le vieillissement
 

Lisez ces 5 faits importants concernant votre régime alimentaire et l'exercice que vous devez savoir pour perdre vos rondeurs rebelles de votre ventre

Cliquez ici si vous êtes un Homme pour connaître les 5 erreurs courantes qui peuvent augmenter vos graisses abdominales.

Cliquez ici si vous êtes une Femme pour connaître les 5 erreurs courantes qui aident à conserver votre cellulite et vos graisses indésirables.

 

Soyez en bonne santé,

Catherine Ebeling & Mike Geary
Co-auteurs – La Cuisine Brûleuse de Graisses : Votre transformation de régime en 24h pour faire de votre corps une machine à brûler des graisses

 

Découvrez 5 aliments qui éliminent les graisses abdominales
(et 2 aliments dangereux pour votre santé)

Votre cadeau de bienvenue GRATUIT pour votre visite (valeur 14,95 €)… Non, ce n’est pas une arnaque !

Inscrivez simplement votre prénom et une adresse email valide ci-dessous pour obtenir instantanément un accès libre à ce qui suit :

1. Le tout nouveau livre électronique de 5 Aliments qui Éliminent les Graisses Abdominales (et 2 Aliments qu’il faut ARRÊTER de manger)Valeur : 14,95 €

2. Un libre accès à mes Newsletters en ligne d’astuces et de secrets d’entraînement et de nutrition pour un corps mince (valeur 47 €), avec des tas et des tas d’informations pour que vous puissiez commencer à finalement perdre votre graisse abdominale tenace.

Politique de confidentialité : Soyez assuré que je respecte votre vie privée. Votre adresse email ne sera jamais vendue ou louée. Je ne voudrais pas mettre en péril ma crédibilité. De plus, c'est illégal et je ne veux pas de ça ici ! 

 
 
 
 
 

Share